Encrassement cellulaire et apparition des maladies

Les étapes qui engendrent la maladie et ses symptômes

Une conduite contre nature

Notre organisme est un véhicule et il est soumis à des règles de fonctionnement.

Les conduites à risque :

- Stress répété

- Surconsommation alimentaire

- Sédentarité

- Alimentation «morte»

Toute conduite à risque à des conséquences :

ð Conséquence : intoxication et intoxination de l’organisme.


La dégradation du potentiel vital

La cause première est une surcharge humorale de toxines et toxiques.

· La surcharge humorale provoque une saturation des émonctoires.

· Les émonctoires demandent plus d’énergie pour épurer les humeurs.

CERCLE DEGRADATIF ENGAGE


Le terrain de l’individu

Il s’agit des prédispositions d’un individu à développer telle ou telle pathologie.

Le terrain est finalement notre capacité à nous adapter aux différentes situations de la vie, à l’environnement, aux agressions (traumatismes psychiques ou physiques) en fonction de ce qui nous constitue et de ce que nous avons acquis tout au long de la vie.

Dominick Léaud-Zachoval


En naturopathie il existe différents outils pour déterminer le terrain d’un individu. Pour cela j’utilise la morpho typologie et l’iridologie.


L’évolution pathologique en fonction du terrain et des défenses de l’organisme

Le terrain est donc la prédisposition génétique à développer telle ou telle maladie.

Les défenses de l’organisme sont fonction de la force vitale de l’individu et de sa capacité à respecter la loi biologique, c’est-à-dire les règles de fonctionnement du corps humain.



Comment notre organisme s’intoxine et s’intoxique-t-il ?

Les toxines

Les toxines sont les déchets : substances métaboliques qui ne remplissent aucune fonction utile dans l’organisme. Elles proviennent de réactions métaboliques et forment les cristaux.

Les cristaux sont principalement excrétés par les reins, la peau et les poumons.

ð Dégradation des acides aminés, de l’hémoglobine, mécanisme de la respiration.


Les toxiques

Les toxiques sont des métabolites issus du mécanisme de la digestion. Certains toxiques sont solubles dans l’eau et d’autres dans les graisses.

Les toxiques représentent tout ce que l’organisme n’utilise pas soit parce qu’il y a saturation, soit parce que le composé est « toxique ». Ils sont également appelés mucoses et sont éliminés par le foie, les intestins et la peau.

èLes mucoses sont des composés collants. Il est donc aisé de repérer en cuisine les ingrédients collants et source de mucoses.

Ce sont les intestins qui sont le premier filtre de des mucoses. Ce qui explique à quel point la constipation peut être un fléau.


Le mécanisme d’intoxination et d’intoxication

• L’ingestion de toxiques, la production de toxines, le tout favorisé par un environnement de sur-stimulation perturbe les émonctoires.

• Si les toxines ne sont pas évacuées, l’organisme essayera de circoncire ces toxines dans des zones bien délimitées afin de ne pas nuire au fonctionnement général de l’organisme.

• Ces symptômes sont de vrais révélateurs de l’état de surcharge de l’organisme. Si cet état perdure, sans réforme alimentaire et de modification de l’hygiène de vie, les maladies chroniques peuvent s’installer.

Quelques symptômes révélateurs de surcharges :


L’intestin, le premier filtre de notre organisme

Dans un cas de mauvaise qualité de la muqueuse intestinale (problématique appelée hyperperméabilité intestinale), les molécules suffisamment dégradées issus de l’alimentation et les éléments toxiques passent par le grêle dans la circulation sanguine, pour aboutir au foie et pénétrer l’organisme. C’est à partir de ce processus qu’apparaissent les maladies auto-immunes.

« Le danger vient toujours de l’intestin grêle »

L’alimentation ou la troisième médecine, Dr Jean Seignalet, Editions Ecologie humaine, 1996.

Une fatigue au réveil avec une sensation de mal être peut être un symptôme d’intoxination/intoxication de l’organisme.


L’importance des micro-nutriments

• La dégradation incomplète des macronutriments génère des toxines et toxines.

• La dégradation complète des macronutriments ne peut se faire sans micronutriments

Vitamines, minéraux, acides gras essentiels, oligoéléments…


Les différentes phases de santé-maladie

• Phase un : la santé

• Phase 2 : la crise primaire

• Phase 3 : la crise aiguë

• Phase 4 : la crise secondaire

• Phase 5 : l’état chronique

• Phase 6 : le retour à la santé

• Le cas de maladies graves et dégénératives


Le rôle du praticien en naturopathie

Le praticien en naturopathie détermine le terrain du consultant (morpho typologie, iridologie, questionnaire de comportement…).

Il tient compte de la symptomatologie (quels sont les symptômes actuels).

Il conseille une alimentation qui correspond au terrain du consultant.

Il conseille un accompagnement adapté pour le retour à la santé en utilisant une à plusieurs techniques parmi les 10 techniques qui sont à sa disposition.

Le praticien en naturopathie peut être consulté en entretien, tout comme l’ostéopathe, 1 à 2 fois dans l’année. Son métier de base est la prévention d'une baisse de vitalité et le maintien de la vitalité de ses consultants.


En pratique

Déterminez votre niveau de santé en 5 min grâce à un questionnaire en ligne.


Remplissez le questionnaire : https://www.qms-iedm.fr/

Renvoyez le moi à stephanie@la-sante-naturelle.com


Vous recevrez une copie des résultats et un graphique qui vous donnera un aperçu du fonctionnement de votre corps.


A l'issue, je vous invite à consulter un naturopathe pour mettre en place un accompagnement adapté pour améliorer et maintenir votre vitalité.


A la lecture de vos résultats, comment vous sentez-vous ?